Langue
Français

CHOISI SON EQUIPEMENT

Comment bien choisir son équipement de protection contre le froid ?

  • Les vêtements

Dès que l'on travaille au froid, il est nécessaire de porter des vêtements sélectionnés en fonction de la température, des conditions météorologiques (vitesse du vent, pluie), de la durée de l'activité et de la nature du travail, dans le but de réguler la quantité de chaleur et de transpiration qui vont être créées pendant le travail. En effet, si le rythme de travail est trop soutenu et les équipements contre le froid mal adaptés, il risque de se produire une transpiration excessive qui entrainera une sensation d'humidité sur le corps, diminuant le pouvoir d'isolation des vêtements.

Il vaut mieux porter plusieurs couches de vêtements qu'un seul vêtement épais, car l'air entre les couches apporte une excellente isolation. De plus, porter plusieurs vêtements permet d'ouvrir ou de retirer un vêtement quand on a trop chaud et de le remettre quand on fait une pause. Nous recommandons généralement de porter trois couches : 

  • La couche inférieure concerne tout ce qui est en contact direct avec la peau : chaussettes ou sous-chaussettes, sous-vêtements, gants et bonnets. 
    Son rôle est de tenir la peau au sec et pour cela nous privilégions les matières en polyester ou en polypropylène qui sont les plus adaptées pour éviter l'accumulation d'humidité. 
    Les vêtements de la couche inférieure doivent être portés très serrés pour éviter la sensation désagréable de frottement et optimiser le maintien au sec : nous conseillons de les choisir une taille en dessous de votre taille habituelle.
  • La couche intermédiaire comme le pantalon ou le sweat-shirt va apporter une isolation supplémentaire en apportant de l'air entre chaque couche. 
    Les vêtements de cette couche intermédiaire doivent être respirants pour permettre de réguler la transpiration. 
    Choisissez ces vêtements à votre taille habituelle.
  • Enfin la couche extérieure est celle qui est en contact avec le froid : parka, salopette ou combinaison par exemple, qui doivent pour le coup être pris avec une taille de plus que votre taille habituelle pour laisser passer l'air.

 

Il faut savoir que 50% de la chaleur corporelle est perdue par la tête : un bonnet en fibre technique - en acrylique avec une doublure en Polartec™ par exemple - permet d'évaporer la transpiration ; de même, un bonnet en laine et acrylique sous un casque permet de réduire la perte excessive de chaleur. 

Par ailleurs, les vêtements doivent être maintenus propres car la saleté remplit les cellules d'air dans les fibres des vêtements et détruit leurs capacités isolantes. Ils doivent également être maintenus secs, en enlevant la neige avant d'entrer dans les abris chauffés. 
Pendant les moments de repos, pensez à laisser s'évacuer la transpiration en ouvrant le vêtement ou en enlevant la couche externe afin que l'humidité puisse s'évaporer de la garniture.

En ce qui concerne la protection des mains : si une dextérité fine n'est pas nécessaire, les gants doivent être utilisés en dessous de 4°C pour les travaux légers et en dessous de -7°C pour un travail modéré. 
Pour les travaux en dessous de -17°C, lorsque l'activité le permet, l'idéal est d'utiliser des moufles. Le coton n'est pas recommandé car il a tendance à être humide ou mouillé rapidement et perd ses propriétés isolantes. En revanche, la laine et les fibres synthétiques retiennent la chaleur lorsqu'elles sont mouillées.

Il est difficile de choisir le gant idéal, car la sensation de froid au bout des doigts est avant tout physiologique et dépend de notre état de santé, du repos, etc. Si vous transpirez beaucoup des mains, un sous-gant est recommandé car il ventilera l'humidité mais en cas de transpiration excessive, il faudra le changer et remettre une paire sèche afin d'éviter la sensation de froid. 

Ne prenez pas de gants trop serrés non plus, car en plus de gêner vos mouvements, ils vont être moins isolants car il y aura trop peu d'air à l'intérieur.

 

  • Les chaussures

Les chaussures font également partie de la 3ème couche extérieure des vêtements de protection contre le froid extrême.

Les bottes de cuir avec semelles en caoutchouc sont les mieux adaptées pour les travaux lourds dans le froid, car le cuir est poreux et permet aux bottes de "respirer" et donc de laisser la transpiration s'évaporer. 
Elles peuvent être étanches grâce à des produits spéciaux qui ne bloquent pas les pores du cuir. 
Cependant, si les travaux sont effectués dans l'eau ou sur la neige, des bottes imperméables doivent être portées, afin d'empêcher les pieds d'être mouillés tout en permettant à la transpiration de s'échapper. 

Il existe deux types de bottes : avec chausson intérieur ou sans chausson
Le chausson amovible contient généralement des feuilles isolantes en aluminium qui permettent de réfléchir la température et donc d'isoler du chaud et du froid. 
Dans une botte, il faut que le pied se sente comme dans une moufle avec un bon maintien de la cheville. 
Nous recommandons de prendre 1/2 ou 1 pointure de plus pour vos bottes ou chaussures.

 

  • Les chaussettes

On peut choisir de ne porter qu'une paire de chaussettes bien épaisse ou bien de porter deux paires dont une fine à l'intérieure en nylon ou en laine très fine et une autre un peu plus grande et plus épaisse. 

Sachez que, comme pour les gants, les chaussettes en mélange de mérinos (pour la chaleur), de nylon (pour l'élasticité) et d'acrylique (pour la respiration) aideront à garder les pieds au sec et au chaud en évacuant la transpiration de la peau. 

Cependant, comme la chaussette extérieure devient "amortisseur", ses propriétés d'isolation diminuent. Si vous le pouvez,prenez des chaussettes supplémentaires et dès que vous sentez que vos extrémités refroidissent, pensez à les changer.

Il faut également porter la bonne épaisseur de chaussettes adaptée aux bottes. Si les chaussettes sont trop épaisses et la botte trop serrée, les chaussettes vont se comprimer et perdre de leurs capacités isolantes. 
Le pied va être compressé, ce qui va ralentir le flux sanguin et augmenter le risque de blessures dues au froid. 
A l'inverse, si les chaussettes sont trop minces, les bottes peuvent être trop grandes, le pied moins bien maintenu et frotter sur les parois, ce qui risque de créer des ampoules.

 

  • Protection des yeux et du visage

Dans les conditions de froid extrême, où la protection du visage est utilisée, la protection des yeux doit être séparée du nez et de la bouche afin d'empêcher la formation de buée et de glace sur les lunettes. Les masques de protection et cagoules sont spécialement conçus pour vous apporter une maximum de confort avec un revêtement intérieur en polaire et un masque amovible par exemple.

Sélectionnez des lunettes appropriées à votre travail qui protègent des rayons ultra-violets du soleil, des reflets de la neige, des vents forts soufflant des cristaux de neige ou de glace. 


Satisfait ou
remboursé
Livraison en point
relais ou à domicile
Frais de port offerts
dès 100€ d’achat
Paiement 100%
Sécurisé